Oui, j'envisage de consulter un(e) professionnel(le)... Qui contacter? Comment m'y prendre? Comment m'y retrouver?

 Une fois la décision prise d'aller vers une aide, il s'agit de trouver le professionnel. Choisir un professionnel ou une personne d'aide peut s'avérer compliqué, surtout qu'il existe différents spécialistes dans le monde de la santé mentale et du bien-être.

Tout d'abord, comment s'y prendre?

  • Le bouche-à-oreille: échanger et partager ses expériences avec son entourage;
  • Le conseil d'un professionnel, de son médecin traitant ou autre;
  • Internet: toute sorte d'informations se trouvent sur Internet. Il s'agit de faire preuve d'esprit critique et de prendre du recul. Il existe bon nombre de sites et d'annuaires de professionnels pas très complets, peu clairs (sémant le doute) et peu transparents en terme de formations, diplômes, etc.

Qu'elle que soit la voie utilisée, différents éléments sont à considérer:

  1. La confiance

    La confiance accordée au professionnel et l'alliance (dite thérapeutique) que se construit avec lui sont essentielles au succès de l'accompagnement ou de la thérapie. C'est pourquoi, il est important de se donner la liberté de bien se sentir avec le professionnel choisi. Si ce n'est pas le cas, en changer peut être une éventualité.

  2. La formation suivie par le professionnel et son/ses approches

    Vos attentes vis-à-vis de la demande d'un suivi sont importantes. Celles-ci vont conditionner le choix du professionnel et les buts poursuivis par lui.

    Selon sa ou ses formations, le professionnel va utiliser des outils spécifiques, traiter certaines difficultés ou troubles,...

    Que voulez-vous changer? (voir livre "Choisir sa thérapie de D.Widlöcher & collaborateurs, 2006, Ed. O.Jacob).

    Chaque méthode se distingue des autres par les éléments sur lesquels elle agit préférentiellement et par les moyens mis en œuvre pour y parvenir. Il est donc essentiel avant de choisir une méthode d'avoir clairement identifié:

    (1) le ou les BUT(s) que vous souhaitez atteindre:
    • S'agit-il d'une disparition de symptômes? Sembleraient indiquées:

                => La (psycho-)thérapie cognitivo-comportementale (seul)

                => La (psycho-)thérapie systémique (individuellement ou avec  la famille ou une partie de la famille) 

    • Recherchez-vous une amélioration des relations interpersonnelles ou la résolution de conflits?

               => Dirigez-vous plutôt vers une (psycho-)thérapie systémique ou conjugale.

    • Voulez-vous parvenir à une meilleure connaissance de votre fonctionnement psychique?

               => C'est l'indication d'une (psycho-)thérapie analytique ou psychanalyse (encore appelée

              cure psychanalytique).

    • Cherchez-vous un soutien?

               => Dirigez-vous alors vers un psychologue, un coach (life-coaching ou coach de carrière),... 

        

    (Pour aller plus loin: "Différents types d'accompagnements ou suivis", Différentes professions "psy"

    Note importante: chaque méthode peut, bien entendu, prétendre agir dans un ou plusieurs      registres. Il faut en discuter avec le professionnel en face de vous. Suite à cette discussion, il se peut qu'il vous réoriente vers un autre professionnel.

    (2) le TEMPS que vous prévoyez pour atteindre votre/vos but(s). Il conditionne le choix de la méthode. On distingue les buts:
    • à court terme, portant sur quelques séances (thérapies brèves);

     

  3. Le prix de la consultation

    Le prix d'une consultation varie selon le lieu de consultation (consultation privée ou "publique"). En effet, une consultation privée sera en général plus élevée qu'une consultation au sein d'un Centre (Ex: services de santé mentale, les plannings familiaux, etc.). Subsidiés, ces centres demandent en général un peu moins de 20 euros la séance. Les prix sont moindres encore pour les étudiants, chômeurs, personnes à faible niveau de ressources,…

    Le tarif peut être discuté avec le professionnel, même en privé, au début mais aussi en cours de suivi. En effet, selon les aléas de la vie, il peut arriver que ce soit plus difficile de financer ses séances. En parler avec le professionnel est alors nécessaire.

  4. Le remboursement ou non de la séance

    Cela dépend du professionnel.

    Étant médecin, les consultations chez un psychiatre sont partiellement remboursées. Important à savoir: le coût de la consultation sera différent selon que le psychiatre choisi est conventionné ou non.

    Pour les consultations chez un(e) psychologue, 5 à 10 séances peuvent être partiellement remboursées par certaines mutuelles. Pour cela, le psychologue doit être agréé par la Commission Belge des Psychologues (CBP), sans quoi il n'y a pas de remboursement possible. Les assurances privées peuvent assumer une plus grande proportion des honoraires, et peut-être même les assumer en entier. Pour connaître les modalités exactes de vos remboursements, veuillez communiquer directement avec votre mutualité et/ou avec votre compagnie d’assurance, car les pratiques diffèrent considérablement d’une compagnie à l’autre.

    Pour les prestations chez un(e) logopède, les séances sont remboursées par l’Inami pour les logopèdes conventionné(e)s. Pour obtenir le remboursement, le patient doit obtenir l’accord du médecin-conseil de sa mutualité et donc lui faire parvenir un formulaire de demande, la (les) prescription(s) du médecin, le bilan logopédique réalisé par un(e) logopède. (Pour plus d'informations).

    Pour les autres professionnels (psychothérapeutes, psychanalystes, coachs, etc.), il n'y a pas de remboursement (sauf s'ils sont médecins ou psychologues).

          Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page "Quels remboursements?"