Nouvelle loi pour la psychothérapie en Belgique: quatre cadres de référence.


La nouvelle Loi d'avril 2014 prévoit quatre cadres de référence psychothérapeutique dans lesquels doit s'inscrire toute intervention psychothérapeutique accomplie par un psychothérapeute habilité. Pour les déterminer, la loi s'est basée sur l'avis du Conseil Supérieur de la Santé auquel on peut se référer pour plus d'informations.

Les quatre cadres de références sont les suivants :

  1.   la psychothérapie à orientation psychanalytique et psychodynamique;
  2.   la psychothérapie à orientation comportementale et cognitive;
  3.   la psychothérapie à orientation systémique et familiale;
  4.   la psychothérapie à orientation humaniste centrée sur la personne et expérientielle.

Que penser de ces quatre catégories?

Ces quatre catégories représentent davantage le résultat d'un compromis que celui d'une réelle catégorisation. En effet, au sein d'une même catégorie, il y a parfois autant de différences qu'il y en a entre deux orientations ou catégories. En outre, deux orientations ou catégories en apparence bien distinctes peuvent se réunir autour de certains points communs (conceptuels, etc.).

Cette tentative de mise en catégorie n'aide pas vraiment de manière concrète. En effet, certaines revues de la littérature ou méta-analyses dont l'objectif est de réunir toutes les recherches relatives aux différentes orientations/catégories indiquent qu'une psychothérapie est efficace grâce à un processus qui est commun à toute forme de thérapie, à savoir la relation thérapeutique. Ce ne serait donc pas tant l'orientation thérapeutique qui est déterminante, mais plutôt la qualité de la relation thérapeutique d'un thérapeute avec son patient, son client ou toute autre dénomination (elle-même dépendant de l'orientation). La qualité de cette relation thérapeutique dépend d'une multitude de facteurs, allant de la formation du professionnel (parcours, bagages théoriques, etc.) mais aussi d'éléments plus personnels (son vécu, thérapie personnelle, sa culture, son expérience,...).